print-logo
Navigation

Alliance pour la préservation des ressources

Depuis juillet 2012, des entreprises comme Werner & Mertz et le NABU (Naturschutzbund Deutschland e.V.) unissent leurs efforts au sein de l’Alliance pour la préservation des ressources. Ensemble, ils s’engagent pour une politique des matières premières écologique et sociale qui contribue à faire baisser de manière significative la consommation de matières premières naturelles. L’Alliance montre des exemples concrets de réussite stratégique des entreprises dans la préservation des ressources. Elle est ouverte aux entreprises intéressées et aux nouveaux membres.

Alliance pour la préservation des ressources:
plaidoyer pour une politique des matières premières écologique et sociale.

« Des ressources naturelles suffisamment disponibles et intactes sont la condition indispensable à la réussite économique. Or les matières premières renouvelables et non renouvelables, l’eau, l’air, le sol, la surface et la biodiversité, s’ils sont indispensables aux entreprises et aux consommateurs, sont également limités et rares. Ainsi, nous aurions besoin de l’équivalent de 2,7 planètes Terre si l’économie mondiale tournait au même rythme que l’économie allemande actuellement. Nous détruisons donc, pour nous-mêmes et pour nos enfants, les fondements qui nous permettent de vivre en paix et dans l’aisance. La situation va encore nettement se dégrader compte tenu de l’augmentation croissante de la population mondiale et de la hausse de la consommation dans les pays émergents et en voie de développement. (…)

Nous observons avec inquiétude qu’en dépit de cette situation critique, les intérêts de l’écologie, les intérêts économiques et les intérêts particuliers sont encore trop souvent opposés dans le débat politique. (…) Nous estimons que cela n’est pas justifié. Au contraire, nous sommes convaincus de la nécessité d’étudier ensemble les intérêts économiques et écologiques. Ainsi, la compétitivité des entreprises dépend d’une part, de la disponibilité des ressources naturelles et de la viabilité des écosystèmes. D’autre part, les habitats naturels indispensables ne peuvent être conservés que si les entreprises et les consommateurs assument leur responsabilité pour le bien commun. »

(extrait de la déclaration commune de l’Alliance pour la préservation des ressources : Préserver les ressources – Assurer l’avenir - 2/2013)

Rainett protège les grenouilles

Goto Top
Deutsch English русский Español Français
Distingué par le Prix allemand
du développement durable