print-logo
Navigation

Engagement pour le développement durable en 2010

Logistique durable

Pour réduire davantage les répercussions environnementales dans les transports destinés à l’approvisionnement et à la distribution, Werner & Mertz examine à la loupe sa logistique des produits finis depuis 2009/2010. Les possibilités d’amélioration durables tout au long de la chaîne de création de valeur (chaîne logistique) ont en l’occurrence été déterminées.

Il s’agit principalement des potentiels de réduction du dioxyde de carbone (CO2) et autres gaz à effet de serre, le CO2 étant le principal responsable de l’effet de serre et du réchauffement climatique. Une fois le bilan établi en ce qui concerne l’approvisionnement, la production et la distribution, les étapes de réduction sont abordées et évaluées en termes d’efficacité. Régulièrement, des rapports sont fournis sur les progrès accomplis dans ce secteur du développement durable et de nouvelles étapes définies à partir de là pour permettre une amélioration continue.

En ligne de mire depuis 2010:
la logistique des produits finis à l’intérieur et en dehors du site de l’entreprise

Logistique des produits finis

La logistique des produits finis se concentre sur les déroulements et les répercussions, de l’entrée des marchandises en stock à la livraison au client. Elle prend en compte la logistique interne à l’entreprise et les prestataires logistiques externes. Elle garde à l’esprit les consommables et les matériaux d’emballage tout comme l’énergie et la chaleur nécessaires. Une distinction est faite en l’occurrence entre l’éloignement, la classe des poids lourds, les normes EURO, le taux d’exploitation et autres. En outre, les opérations de gestion des stocks chez Werner & Mertz sont examinées avec précision.

Les premières analyses menées en 2010 l’ont montré : environ un quart du bilan carbone incombe aux processus internes des sites de l’entreprise ; un peu plus d’un quart résultant des transports et des processus entre l’entrepôt principal et les entrepôts régionaux (transports inter-sites). La majeure partie des gaz à effet de serre est produite par les transports liés à la vente. Le transport des produits finis se déroule principalement par camions. La plupart des clients ayant réduit leur propre stockage, Werner & Mertz est souvent amené à livrer de petites quantités de marchandises dans des délais courts. Pour pouvoir réagir de manière flexible et garantir la capacité de livraison, le transport ferroviaire est écarté, même s’il serait judicieux et souhaitable d’y recourir pour le bien de l’environnement.

Dans le choix des prestataires de transport et des transports par camions, nous veillons aux quantités d’énergie consommées et aux émissions de CO2 tout comme à la modernité de la flotte de véhicules : un poids lourd répondant à la norme EURO 5 dégage 85 pour-cent d’oxydes d’azote (NOx) en moins qu’un transport de norme EURO 0. Les valeurs sont encore meilleures en ce qui concerne les particules fines ou les hydrocarbures non méthaniques. Les deux sont nuisibles à la santé humaine. C’est pourquoi Werner & Mertz privilégie une flotte de poids lourds moderne avec des conducteurs formés pour limiter la consommation.

Goto Top

Engagement pour le développement durable en 2013

En 2012/2013, l’Initiative Rainett retient notre attention. Avec cette initiative inter-entreprises, Werner & Mertz ouvre la voie à de nouvelles solutions durables porteuses d’avenir.

Deutsch English русский Español Français
Distingué par le Prix allemand
du développement durable