print-logo
Navigation

L’initiative en recyclabilité de Frosch Le cycle parfait

1. Le cycle parfait

Chaque année, environ 120 000 tonnes de vieux emballages en PET sont collectées en Allemagne dans les bacs jaunes. Ceux-ci sont malheureusement souvent recyclés par valorisation thermique – c’est-à-dire brûlés –. Nous voulons changer cela ! Werner & Mertz incarne depuis toujours la protection de l’environnement et la durabilité avec sa marque Frosch – son « initiative en recyclabilité » intervient au service d’un recyclage efficace des déchets d’emballages des bacs jaunes aboutissant à un cycle technique fermé : une bouteille Frosch doit redevenir une bouteille Frosch!

DE EN Qualité: normale

2. J’étais une bouteille

Les bouteilles Frosch en PET sont depuis longtemps composées à 100 pour-cent de matériau recyclé. Grâce à l’initiative en recyclabilité, celui-ci ne se compose plus aujourd’hui seulement de PET de bouteilles consignées mais aussi de plus en plus de PET d’emballages issus des bacs jaunes. L’initiative en recyclabilité de Werner & Mertz poursuit un véritable principe de cycle avec pour objectif de renoncer au pétrole brut pour produire des emballages plastiques et à la place opérer un recyclage qualitatif d’un matériau issu d’une source jusqu’ici inutilisée.

3. Je serai une bouteille

La technologie nécessaire pour un recyclage optimisé existe déjà. Le procédé a été développé dans le cadre de l’initiative en recyclabilité, une coopération jusqu’ici unique de partenaires issus de différents secteurs qui fédèrent leur savoir-faire au profit d’une économie cyclique durable. Par exemple, Uni-Sensorsysteme qui garantit le tri fin pour les flocons de PET issus des bacs jaunes grâce à une spectroscopie laser à grande vitesse. Ou ALPLA qui fabrique de nouvelles bouteilles en PET à partir du recyclat ainsi obtenu.

Plus les entreprises sont nombreuses à utiliser les matériaux récupérés dans les bacs jaunes pour fabriquer leurs emballages, plus le procédé est économique. Il porte déjà ses fruits. Plus de trois millions de bouteilles de produits d’entretien FROSCH composées à 20 pour-cent de recyclat issu des bacs jaunes ont été introduits avec succès dans le commerce.

Vous trouverez de plus amples informations sur l’initiative en recyclabilité à la page suivante.

L’initiative en recyclabilité de Werner & Mertz se mobilise pour plus de durabilité dans la gestion des déchets. Nous en sommes convaincus : l’orientation écologique des lessives et produits d'entretien ne doit pas se limiter aux matières premières et aux compositions. Au contraire, les concepts d’emballages doivent également entrer dans l’évaluation écologique des produits. L’initiative en recyclabilité vise donc l’amélioration du recyclage des déchets de PET du bac jaune. En effet, une grande partie de ces déchets d’emballage n’est toujours pas valorisée de manière adéquate. Ils atterrissent à la place dans des usines d’incinération communales, pour servir entre autres de combustible auxiliaire. Ainsi, le pétrole, matière première précieuse et épuisable, est gaspillé et nuit inutilement au climat en dégageant du CO2.

DE EN Qualité: normale

Économiser les matières premières et protéger le climat

Plusieurs milliers de litres de pétrole brut peuvent être économisés en utilisant du PET recyclé. Au-delà, cela demande nettement moins d’énergie de retraiter et de transformer du PET usagé que de fabriquer un nouveau plastique. Les bouteilles Frosch en PET sont composées à 100 pour-cent de matière recyclée. 20 pour-cent d’entre elles sont issues des bacs jaunes. Cette source pourrait toutefois être encore davantage exploitée : 1,2 million de tonnes de matières plastiques atterrissent chaque année dans les bacs jaunes, dont environ 10 pour-cent de déchets de PET. Tandis que 50 000 tonnes sont transformées par un recyclage mécanique en textiles, la plupart du temps de moindre qualité, 70 000 tonnes sont exploitées comme combustible solide de recyclage. Avec des conséquences dramatiques pour l’environnement : le matériau est irrémédiablement perdu pour l’économie cyclique, aboutissant à des valeurs d’émissions très importantes et la part de dioxyde de carbone rejeté dans l’air augmente. L’initiative en recyclabilité entend changer cela!

Le bac jaune comme source de matières premières

Afin d’exploiter efficacement le bac jaune comme source immense de matériaux valorisables, il convient d’utiliser de nouvelles technologies de tri : en effet, le recyclage classique (décyclage) fonctionne de la manière suivante dans un premier temps : les déchets plastiques sont collectés dans les bacs jaunes, nettoyés, triés grossièrement et transformés en « flocons ». Ils peuvent ainsi être utilisés dans la production de nouveaux produits en PET. Seul problème : pour pouvoir fabriquer, par exemple, des bouteilles en PET de même couleur et de même sorte, cette forme de recyclage ne suffit pas. Pour cela, il faut que les déchets soient soumis à un tri beaucoup plus précis et à un nettoyage beaucoup plus efficace. La bonne nouvelle, c’est que les technologies afférentes sont déjà disponibles. C’est à ce stade que commence le« surcyclage ». C’est la partie du processus de recyclage que Werner & Mertz désigne sous le nom d’« éco-efficacité ». En effet, les flocons de PET sont désormais triés à l’aide d’une spectroscopie laser ultra moderne qui donne pour résultat des granulés de PET haut de gamme permettant de produire des pièces brutes pour de nouvelles bouteilles transparentes en PET. Cette technologie innovante peut entièrement remplacer l’utilisation de PET neuf issu du pétrole (matériau vierge) pour l’emballage et c’est ici que la boucle est bouclée.

Les objectifs de l’initiative en recyclabilité

1. De manière générale, une proportion supérieure de PET recyclé dans les bouteilles en PET (en dehors de l’industrie des boissons)

2. Une proportion supérieure de PET recyclé issu spécialement du système de collecte du bac jaune.

3. Utilisation de technologies de tri innovantes et optimisées pour une réutilisation haut de gamme du PET issu du bac jaune, jusqu’aux applications à usage alimentaire (par exemple pour des emballages de ketchup etc.). Pour cela, une équipe de projet de Werner & Mertz travaille en partenariat avec les sociétés Der Grüne Punkt – Duales System Deutschland, ALPLA Werke Alwin Lehner GmbH & Co KG et Unisensor Sensorsysteme GmbH.

4. Développement d’une solution d’étiquettes recyclable.

5. Développement d’une chaîne d’approvisionnement économique qui garantit une qualité homogène du rPET et une alimentation continue avec ces matériaux.

6. Utilisation des déchets d’emballage issus des bacs jaunes comme source importante pour rHDPE.

Perspectives

Mais malheureusement, la plupart des fabricants continuent à produire leurs bouteilles neuves à partir de PET issu du pétrole brut. Chez Werner & Mertz, nous souhaitons augmenter la part des matières recyclées issues des bacs jaunes entrant dans la fabrication de bouteilles en PET neuves et encore mieux exploiter le potentiel des 1,2 million de tonnes de déchets plastiques issus des bacs jaunes. Mais il n’y a pas que les bouteilles en PET, les barquettes en PET (les plateaux, les barquettes de fruits et de légumes, par exemple) issues des bacs jaunes peuvent aussi servir à fabriquer un matériau rPET pour des emballages transparents préservant les ressources pour être ensuite réintroduites dans un cycle technique.

Werner & Mertz s’engage aussi à respecter le principe du Cradle to Cradle®. Ce principe prévoit le retour de tous les composants d’un produit dans des cycles techniques ou biologiques fermés et présuppose la recyclabilité des composants individuels d’un emballage. Nous travaillons ainsi à remplacer les substances critiques des couleurs dans les bouchons par des substances inoffensives et à introduire la solution des étiquettes dans un véritable cycle. En effet, un flocon plastique n’est précieux pour le processus de recyclage que si la colle des étiquettes ainsi que l’ensemble des matériaux d’étiquettes sont entièrement lavables.

Par ailleurs, nous avons réussi à identifier en collaboration avec le DSD (Duales System Deutschland) et le service de développement de l’ALPLA un matériau recyclé HDPE pouvant être utilisé pour fabriquer des bouteilles et des bidons. Les matières recyclées HDPE sont déjà utilisées désormais dans les emballages de la branche gros consommateurs de Werner & Mertz, à savoir green care PROFESSIONAL, dans une proportion allant jusqu’à 30 %. Les matériaux issus des bacs jaunes et fournis par DSD permettent de fabriquer des bouteilles en HDPE avec une proportion nettement plus élevée de matières recyclées.

Autres projets:

  • Le développement d’un film incontestablement durable et recyclable pour les sachets à fond plat;
  • La création de systèmes d’encre durables pour les étiquettes et les films.Design of sustainable printing ink systems for labels and films

zurück vor
Goto Top

Composants d’emballages

Pour augmenter la part des emballages écologiques et promouvoir les solutions durables, Werner & Mertz utilise un système d’évaluation des composants d’emballages conçu par l’entreprise elle-même.

Deutsch English русский Español Français
Distingué par le Prix allemand
du développement durable