print-logo
Navigation

Ressource durable : alcool bio deuxième génération

Coopération et innovation

L’innovation et le développement de produits durables sont une tradition chez Werner & Mertz. C’est dans la droite ligne de cette philosophie globalement durable qu’une coopération est née à la fin de l’année 2015 avec l’entreprise de chimie de spécialité Clariant qui complète cette évolution. Le portefeuille de matières premières durables que Werner & Mertz utilise dans la fabrication de produits d’entretien est ainsi complété par une autre ressource durable : l’alcool de cellulose sunliquid®. Depuis le début de l’année 2016, l’alcool bio de deuxième génération conçu par Clariant est utilisé dans le nettoyant multisurfaces Bio-Spiritus Multiflächen-Reiniger de Frosch. Sa fabrication repose en Europe avant tout sur les résidus de production de blé et d’orge, pour la majeure partie en provenance d’Allemagne. La production se déroule à Straubing et le remplissage à Mayence.

Le procédé sunliquid®

Le procédé sunliquid® est structuré en quatre étapes technologiques : la paille est d’abord hachée et prétraitée thermiquement pour ouvrir la structure de lignocellulose stable et faciliter l’accès des enzymes aux chaînes de sucre. Les fibres de paille sont ensuite fractionnées en deux lots : une très petite partie est mélangée à des microorganismes spéciaux. Ces derniers utilisent la paille comme base de l’alimentation et produisent très rapidement une grande quantité d’enzymes spécifiques des matières premières et des processus – un genre de ciseaux biologiques capables de fractionner les longues chaînes de cellulose. Ces enzymes sont ensuite ajoutées à la majeure partie de la matière première. Ils fluidifient la paille et divisent ses composants que sont la cellulose et l’hémicellulose en trois types de sucre : glucose, xylose et arabinose. La lignine, le composant ligneux, est séparé et brûlé pour fournir de l’énergie au processus. Associée à d’autres sous-produits énergétiques, à savoir des débris, elle représente la source d’énergie majeure pour le processus globalement autonome en énergie. Des organismes de fermentation spécialement développés qui transforment simultanément tous les types de sucre en éthanol sont ensuite ajoutés à la solution de sucre ainsi obtenue. L’eau est éliminée au cours de la dernière étape.

Autre contribution à la protection du climat

Le procédé sunliquid® développé par Clariant transforme pratiquement entièrement les résidus végétaux en bio-éthanol haut de gamme. Des matières premières de deuxième génération, c’est-à-dire des matières premières composées de lignocelluloses, les parties végétales structurelles, et qui ne conviennent donc pas à la production alimentaire. À savoir celles qui présentent une origine régionale comme, par exemple, la paille de blé en Europe. De nombreux trajets de transport et émissions de gaz à effet de serre sont ainsi économisés. À cela s’ajoute qu’il s’agit d’un procédé totalement autonome en énergie, de sorte que jusqu’à 95 % des émissions peuvent être économisées comparées aux sources d’énergie fossiles. En utilisant de l’alcool bio, Werner & Mertz contribue ainsi grandement à la protection du climat.

Pour plus d’informations sur Clariant et sur le procédé sunliquid®, consultez le site www.clariant.com ou www.sunliquid.com.

Goto Top
Deutsch English русский Español Français
Distingué par le Prix allemand
du développement durable